Shelter

Harlan Coben figure depuis un moment sur ma liste d'auteurs à lire. Il figure toujours en tête du classement des livres les plus demandés à la bibliothèque de Sainte-Luce. Quand j'ai découvert qu'il écrivait une série pour jeunes adultes, j'ai décidé de commencer par là. J'ai donc pris Shelter à la bibliothèque. Déjà, j'aime beaucoup quand le lecteur précédent fumait en lisant. J'étais obligée de tenir le livre loin de moi pour ne pas être asphyxiée. Heureusement que le livre était plutôt bon, sinon j'aurais laissé tomber.

Oui, il était plutôt bon. Même si Harlan Coben se sent obligé d'expliquer aux lecteurs égarés plus vieux que le public visé ce qui fait la vie des adolescents de maintenant (comme les caricatures de lycéens athlètes et de professeurs), et aux jeunes adultes l'époque de leurs parents et de leurs grand-parents.

Parfois, il oublie qu'il n'est plus lui-même un teenager : "You will cross your arms and now I want you to pretend that the pedestal is on fire! Oh no!" Ms. Owens put her hands on her cheeks like the kid in Home Alone. "It's so hot that you'll have to fall back!"

Parfois, il en fait trop : The picture was old-I would guess it'd been taken in the 1960s-and the five were probably college students or around that age. The image reminded me of stuff I'd seen in a Woodstock documentary.

J'ai apprécié ce roman (même si je n'aime pas trop qu'on me rappelle que je n'ai acheté mon téléphone portable que pour les cas d'urgence et que ma vie n'est pas assez intéressante pour que j'envoie 2000 SMS par jour). La fin n'était pas terrible en revanche. Et puis j'ai l'impression qu'Harlan Coben a oublié que son héros est très jeune. Celui-ci se fait proprement tabasser plusieurs fois dans le livre.

Je crois que je vais tenter un de ses romans pour adultes, en commençant par Live Wire plutôt que Tell No One (qui est dans ma liste depuis des lustres) puisque c'est là qu'il présente Mickey Bolitar, le héros de Shelter. Et puis, je lirais bien le tome 2 des aventures de Mickey.

Mickey Bolitar's year can't get much worse. After witnessing his father's death and sending his mom to rehab, he's forced to live with his estranged uncle Myron and switch high schools.

A new school comes with new friends and new enemies, and lucky for Mickey, it also comes with a great new girlfriend, Ashley. For a while, it seems like Mickey's train-wreck of a life is finally improving - until Ashley vanishes without a trace. Unwilling to let another person walk out of his life, Mickey follows Ashley's trail into a seedy underworld that reveals that this seemingly sweet, shy girl isn't who she claimed to be. And neither was Mickey's father. Soon, Mickey learns about a conspiracy so shocking that it makes high school drama seem like a luxury - and leaves him questioning everything about the life he thought he knew.

First introduced to readers in Harlan Coben's latest adult novel, Live Wire, Mickey Bolitar is as quick-witted and clever as his uncle Myron, and eager to go to any length to save the people he cares about. With this new series, Coben introduces an entirely new generation of fans to the masterful plotting and wry humor that have made him an award-winning, internationally bestselling, and beloved author.