Agnes Grey

A Novel by Acton Bell

 

C'est fait. J'ai enfin lu un livre de la "dernière des Brontë". J'avais abandonné les sœurs Brontë lors de mon arrivée aux Etats-Unis. Je lisais Villette de Charlotte Brontë et je ne sais pas pourquoi j'ai mis un temps fou à le terminer. Et puis, plus rien. Je n'avais pas lu grand chose cette année-là, d'ailleurs.

J'ai donc téléchargé Agnes Grey sur mon Kindle depuis le site du project Gutenberg. Alors, si on oublie les coquilles (qui rendent quand même parfois le texte incompréhensible), il est pratique ce site. Je viens de voir sur Wikipedia que ces coquilles seraient dues à la négligence de l'éditeur.

J'ai été surprise de la brièveté du livre, puisque les romans de ses sœurs sont des pavés. J'ai beaucoup aimé l'histoire, mais je crois qu'elle aurait pu la développer davantage. Son héroïne connaît moins de déboires que Jane Eyre ou Catherine Earnshaw. Son personnage est similaire à la première et surtout moins dramatique que la seconde.

Agnes Grey mène une vie calme et isolée auprès de ses parents et de sa sœur. Elle rêve toutefois de découvrir le monde. Lorsque son père perd toutes leurs économies à l'occasion d'un investissement malheureux, elle décide de devenir gouvernante afin de ne plus être une charge pour sa famille. Sa mère et sa sœur ne la croient pas assez mûre (j'ai presque cru qu'Agnes avait une dizaine d'années quand elle prend cette décision), mais elle parvient à les convaincre et trouve une place chez une famille aisée où elle doit s'occuper des petits monstres qui tiennent lieu d'enfants. Elle déchante rapidement car elle ne reçoit aucun soutien des parents et ne peut pas dompter exercer aucune autorité sur les enfants. (Pour moi, elle est tombée dans une famille de dégénérés profonds.) Elle n'est pas mieux traitée par les serviteurs et nous apprend qu'il n'y a aucune solidarité parmi la domesticité. 

The servants, seeing in what little estimation the governess was held by both parents and children, regulated their behaviour by the same standard. I have frequently stood up for them, at the risk of some injury to myself, against the tyranny and injustice of their young masters and mistresses; and I always endeavoured to give them as little trouble as possible: but they entirely neglected my comfort, despised my requests, and slighted my directions. All servants, I am convinced, would not have done so; but domestics in general, being ignorant and little accustomed to reason and reflection, are too easily corrupted by the carelessness and bad example of those above them; and these, I think, were not of the best order to begin with.

I sometimes felt myself degraded by the life I led, and ashamed of submitting to so many indignities; and sometimes I thought myself a fool for caring so much about them, and feared I must be sadly wanting in Christian humility, or that charity which 'suffereth long and is kind, seeketh not her own, is not easily provoked, beareth all things, endureth all things.'

Son calvaire prend fin assez vite : elle est renvoyée car les enfants ne font aucun progrès et sont même pires qu'avant son arrivée. Elle trouve un autre poste auprès d'enfants plus âgés et tout aussi gâtés.

My only companions had been unamiable children, and ignorant, wrong- headed girls; from whose fatiguing folly, unbroken solitude was often a relief most earnestly desired and dearly prized. But to be restricted to such associates was a serious evil, both in its immediate effects and the consequences that were likely to ensue. Never a new idea or stirring thought came to me from without; and such as rose within me were, for the most part, miserably crushed at once, or doomed to sicken or fade away, because they could not see the light.

Mais elle rencontre également son futur mari. Pas vraiment de suspense de ce côté-là. Comme je suis une éternelle romantique, j'ai bien aimé la demande en mariage.

Je ne sais pas pourquoi j'ai attendu aussi longtemps pour lire ce livre et terminer les œuvres des sœurs Brontë. Ce roman, bien que très simple, est très agréable à lire. J'aime beaucoup le style très naturel d'Anne Brontë. Wikipedia (c'est une mine ce site) m'apprend d'ailleurs qu'il s'agit d'un roman autobiographique. Ceci explique cela. J'ai déjà téléchargé The Tenant of Wildfell Hall.

 

bronte-front

http://juniperbooks.com/store-2/bronte-sisters-purple/