89406880_p

Mais pour qui se prend-il ce Darcy ? Voilà ce que je me répétais en lisant Pride and Prejudice. Il ne s'embarrasse pas de contradictions en plus. Ce qui vaut pour le commun des mortels ne s'applique pas à lui. Et puis, comme Elizabeth, finalement, je l'ai trouvé attendrissant, pénible, mais attendrissant.

Peut-être n'ai-je pas réussi à me replacer dans l'époque, mais j'ai trouvé les réactions de certains personnages bizarres (un peu comme celles de la femme dans Shall We Dance?). Et j'ai été un peu déçue du "traitement" des injustices faites aux femmes : la mère d'Elizabeth est la seule personne à s'inquiéter de son avenir et de celui de ses filles en cas de décès de son mari. Mais comme il s'agit d'un personnage présenté comme une écervelée lunatique, le problème ne semble pas légitime. Heureusement que les filles de la famille trouvent un mari !

Voilà, j'ai donc enfin lu un Jane Austen. Ma sœur me parle d'elle depuis près de 30 ans ; au début, j'étais un peu surprise qu'elle aime ce genre de romans. Je pensais même qu'elle plaisantait. Quand elle a terminé les œuvres complètes (en fait, il doit lui en rester une ou deux à lire), je me suis dit qu'elle devait être sérieuse. Mais je n'ai jamais pris le temps de lire cette auteure. C'est chose faite. Vais-je continuer ? J'ai déjà Emma sur mon Kindle. Mais je crois que j'emprunterai les livres à la bibliothèque. Mon anglais n'est pas au niveau, l'anglais de Jane Austen est trop compliqué pour moi ou la numérisation du texte a cafouillé, mais j'ai dû lire quelques phrases plusieurs fois et certaines me sont restées obscures. En tout cas, je veux voir l'adaptation avec Colin Firth (parce que je suis sûre que Colin n'est pas aussi snob que Darcy et j'ai bien envie de voir ça). (J'ai vu le DVD chez Carrefour pour 10 euros mais je ne l'ai pas pris.)

Merci sister, je ne pouvais plus lâcher le livre. Excellent choix, je n'aurais pas dû attendre aussi longtemps.