Saints

2009. Nora Rafferty se rend à l'hôpital car son fils aîné Patrick, 50 ans, vient d'avoir un accident. Elle arrive trop tard. Nora a trois autres enfants : John, Bridget et Brian. Son mari est décédé. Sa sœur vit au couvent sous le nom de Mother Cecilia Flynn et Nora lui en veut pour une raison que l'on ignore (et que l'on comprend assez vite).

Fin des années 50. Nora et Theresa sont sœurs. Elles quittent l'Irlande pour venir s'installer à Boston, aux États-Unis. Nora vient rejoindre son fiancé Charlie parti plusieurs mois auparavant car rien ne le retient en Irlande. Son père a décidé de léguer ses terres à son fils aîné malgré la promesse qu'il avait faite à Charlie (qui était le seul à travailler sur ces fameuses terres). Charlie accepte de faire venir Theresa car Nora ne veut pas se séparer d'elle (elle s'occupe d'elle depuis la mort de leur mère) et pense qu'elle aura un meilleur avenir aux États-Unis. Elles laissent leur père et leur frère au pays. Nora est sérieuse et Theresa ne pense qu'à s'amuser. Nora n'aime pas vraiment Charlie, mais se résigne à l'épouser pour éviter un scandale. Évidemment, vu l'époque, il est assez facile de deviner de quoi il s'agit. Mais je n'en dirais pas plus (même si le résumé de l'éditeur raconte tout).

J'ai choisi ce livre en raison du titre qui m'intriguait et parce qu'il traitait de l'immigration irlandaise aux États-Unis. J'ai aimé la description de la condition de la femme en Irlande et aux États-Unis dans les années 50, et le cheminement de Theresa qui devient sœur cloîtrée. Il y a d'ailleurs quelques passages intéressants sur la vie dans l'abbaye, la place des sœurs dans la société et les conflits avec la hiérarchie de l'Église.

Même si j'ai trouvé que l'ensemble manquait de profondeur et était un peu convenu, j'ai plutôt aimé ce livre. On a parfois besoin de lectures simples, bien écrites et intéressantes sans être révolutionnaires. Si j'en ai l'occasion, je lirai un autre livre de l'auteure.

Nora and Theresa Flynn are twenty-one and seventeen when they leave their small village in Ireland and journey to America. 

Nora is the responsible sister; she’s shy and serious and engaged to a man she isn’t sure that she loves. Theresa is gregarious; she is thrilled by their new life in Boston and besotted with the fashionable dresses and dance halls on Dudley Street. But when Theresa ends up pregnant, Nora is forced to come up with a plan—a decision with repercussions they are both far too young to understand. 

Fifty years later, Nora is the matriarch of a big Catholic family with four grown children: John, a successful, if opportunistic, political consultant; Bridget, privately preparing to have a baby with her girlfriend; Brian, at loose ends after a failed baseball career; and Patrick, Nora’s favorite, the beautiful boy who gives her no end of heartache. Estranged from her sister and cut off from the world, Theresa is a cloistered nun, living in an abbey in rural Vermont. Until, after decades of silence, a sudden death forces Nora and Theresa to confront the choices they made so long ago.

http://jcourtneysullivan.com/