Heavy

Brutal ! Vraiment ! Il faut s'accrocher pour lire Heavy de Kiese Laymon. Il ne nous épargne rien car rien ne lui a été épargné que ce soit de son fait, ou de celui d'autres : violence, maltraitance, abus sexuel, obésité, anorexie, jeu pathologique. Et pour un homme noir dans le Mississippi ou aux États-Unis tout court, il doit surmonter bien des obstacles pour réussir, ou même s'en sortir. Ce livre s'adresse à sa mère : professeure brillante, exigeante, à cheval sur la grammaire et la syntaxe, dépendante au jeu, manipulatrice et qui sort la ceinture chaque fois que son fils « désobéit ». Kiese nous décrit la relation de plus en plus malsaine qu'il a depuis l'enfance avec sa mère. Celle-ci tente par tous les moyens physiques et intellectuels de le préparer à affronter les Blancs du Mississippi qui ne lui feront pas de cadeau ; elle l'avertit constamment : il ne faut leur fournir aucun prétexte pour t'enfoncer. Elle ne se rend pas compte de la pression terrible qu'elle exerce ainsi sur son fils. Surtout que le racisme ne se limite pas au Mississippi (où il est expulsé de l'université pour avoir sorti un livre de la bibliothèque sans l'emprunter). Kiese apprend rapidement que le simple fait de parler un anglais correct peut attirer des ennuis dans le Maryland, et à l'université Vassar (État de New York) où il enseigne, les agents de sécurité viennent dans son bureau lui demander ses papiers. Sa mère lui répond : « Terror looks like this. »

J'ai toujours du mal à parler des livres non-fiction, et celui-ci ne fait pas exception. Mais j'espère que mon inaptitude à écrire quelque chose de potable ne va pas vous rebuter. Il faut lire le récit douloureux et touchant du parcours d'un homme noir qui doit lutter contre des forces internes et externes, intérieures et extérieures. Direct et implacable. Un coup de cœur pour moi.

https://www.kieselaymon.com/

Black-History-Month-2017-Image