LittleMan

Dès que j'ai appris sa réédition, j'ai tout de suite eu envie de lire ce livre. Une histoire d'enfance racontée par James Baldwin, tu penses que j'avais envie de voir ça.

C'est Tejan, le neveu de James Baldwin, qui a écrit l'avant-propos. Il raconte le jour où le livre est arrivé chez eux et explique comment il a vu le jour. C'est Tejan lui-même qui a demandé à son oncle d'écrire sur lui. L'introduction qui suit parle de la très courte carrière du livre (mal compris à l'époque et vite oublié) et du choix de James Baldwin d'utiliser l'anglais familier de Harlem pour rendre son récit plus vivant. La postface est signée par la grande-sœur de TJ.

TJ a 4 ans. Il vit à Harlem. Il décrit son quartier, ses voisins, ses copains, ses parents. Il nous parle de ses inquiétudes, de ses peurs. Tout n'est pas rose dans son quartier : la drogue, la police, la criminalité. On ne sait pas parfois s'il s'agit de ce qu'il a vu à la télé ou de ce qu'il a vu dans sa rue. Il y a des moments drôles où on se rappelle qu'on a à faire à un enfant qui joue au grand. C'est beau, c'est triste, c'est réaliste. C'est aussi du James Baldwin et je comprends pourquoi certains le classent parmi les livres pour adultes. Et sans doute que ces critiques ne vivent pas à Harlem et n'imaginent pas le quotidien d'un petit garçon noir dans les années 30 ou dans les années 70.

Contrairement aux deux livres précédents, je n'ai pas aimé les illustrations de celui-ci. Elles sont d'un artiste français renommé, mais à part une ou deux, elles ne m'ont pas touchée. Peut-être trop adultes ou trop abstraites (Yoran Cazac ne connaissait pas Harlem).

https://www.dukeupress.edu/little-man-little-man

J'ajoute le lien vers le trailer du livre (merci sister) : https://www.youtube.com/watch?v=X1e6FoTCBPo