Trois nuits blanches (pas à la suite heureusement) pour terminer des projets. Pour tenir, voici notre secret. On démarre avec du thé vert (nous ne buvons pas de café), des Babybel et des noix de pécan, et des mandarines, Reggaetón Lento de CNCO, Dominar de Nelson Freitas et Boy with Luv de BTS (dans cet ordre). Pas de chanteurs francophones pour ne pas être distraites. Et pendant la traduction, Le Quattro Stagioni de Vivaldi (même si l'allegro est toujours un peu limite pour nous) et Doppelkonzert für zwei Violinen d-Moll de Johann Sebastian Bach (je mets les noms en version originale pour éviter les commentaires de mes collègues italiens et allemands). Et quand on fait une pause, City Lights de William Pitt pour se dégourdir les jambes.