NewWaves

La description qui parlait de heist gone wrong (braquage qui a mal tourné) m'avait fait penser qu'il s'agissait d'un livre policier. Elle parlait aussi du milieu de la tech et j'aurais dû me dire qu'on pouvait parler de heist en ligne. Les protagonistes préparent bien un vol dès le début du roman, "mais" il s'agit du vol de la base de données des utilisateurs d'une société. Donc, pas de voyous, ni individus louches. Juste Margo et Lucas, deux collègues employés dans une startup et compagnons de cuite. Margo, jeune femme noire, ingénieure informatique de talent qui refuse les compromis quand il s'agit de la qualité du travail. Lucas, le narrateur. Margo, la seule noire de la société, et Lucas, seul Asiatique de la société à occuper un poste subalterne (il est au service clients), deviennent amis. Ou plutôt, Lucas est en admiration devant Margo qui sait ce qu'elle veut, contrairement à lui qui semble se laisser porter. La seule grande décision qu'il a prise, c'est de quitter son trou de l'est de l'Oregon (et le restaurant de ses parents : son père est vietnamien, sa mère, chinoise) pour venir à New York. Excédée d'être sans cesse rabaissée par ses collègues sous prétexte qu'elle n'a pas l'esprit d'équipe et qu'elle ne cadre pas avec la culture de l'entreprise, Margo démissionne (avant d'être virée) et entraîne Lucas avec elle. Elle décide de voler la base de données de la startup pour la donner à un concurrent, en échange d'un poste pour elle-même et pour Lucas. Pris de remords, ils décident d'effacer le fichier et de ne plus en parler. Mais un jour, à la sortie d'un bar, Margo est écrasée par une voiture et Lucas se demande s'il s'agit d'un accident.

Raconté comme ça, le livre peut sembler quelconque. Et à la lecture, on peut trouver qu'il ne se passe rien. Moi, je suis tombée sous le charme. De Lucas tout d'abord. Qui cherche à nouer des relations qu'il n'a pas dans l'Oregon, quitte à les trouver en ligne, dans PORK, un groupe exclusif de mélomanes qui recherchent des enregistrements rares, les numérisent (en FLAC et surtout pas en MP3) et les mettent en ligne pour créer une discothèque, et se retrouve "orphelin" quand le groupe disparaît du jour au lendemain. De Margo, touchante dans son intransigeance et dans ses rêves, dont elle parle constamment, mais qu'elle n'essaie jamais de réaliser, et malgré son emprise sur Lucas. Quand ce dernier se rend compte que Margo était l'une de ses héroïnes du groupe en ligne disparu, avec laquelle il collaborait fréquemment, il est heureux de pouvoir cultiver cette amitié dans la vraie vie, même si la Margo en ligne, ouverte et optimiste, lui semble diamétralement opposée à la Margo du bureau, cynique et sceptique. Leur amitié peut sembler à sens unique : Margo parle et Lucas écoute, Margo décide et Lucas suit. Quand Margo disparaît, Lucas est perdu. En "enquêtant" sur sa mort, il découvre tout un pan de l'existence de Margo qu'il ignorait.

J'aurais aimé que Margo ne meurt pas et voir l'évolution de sa relation avec Lucas. Car, voici mon bémol, Lucas est obligé de passer par un troisième personnage pour en savoir plus sur son amie. Ce troisième personnage, bien que très intéressant, m'a souvent fait l'effet d'un intrus. Et c'est tout ce que j'ai regretté dans ce roman qui m'a beaucoup touchée. Le portrait du milieu de la tech est particulièrement réussi.

Ce qui m'a le plus marquée : la musique que recherchent Margo et Lucas sur PORK : des enregistrements de city pop (Hello Yumi Matsutoya!) pour elle, et de bossa nova (d'où le titre) pour lui.

Un coup de cœur !

Merci à Kevin Nguyen, à Random House Publishing Group et à Netgalley pour cet exemplaire en avant-première.