17 octobre 2017

In Black and White (黒白) (Jun'ichirō Tanizaki)

De Tanizaki, je n'avais lu (il y a des années) que Le goût des orties. Et je me souviens que j'avais beaucoup aimé ce roman. Voilà pourquoi ce titre avait attiré mon attention sur NetGalley. Le livre commence par une préface de la traductrice qui explique que ce roman méconnu n'a jamais fait l'objet d'une édition indépendante et figurait uniquement dans des anthologies. D'après elle, ce roman était inconnu de la plupart des Japonais et inaccessible aux lecteurs hors du Japon. (Je ne sais pas s'il figure dans les volumes de la... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 19:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 octobre 2017

En finir avec Eddy Bellegueule (Edouard Louis)

Après un échec et un semi-échec, je suis enfin tombée sur un livre à la lecture duquel je n'ai pas souffert. J'ai presque honte. Le contenu m'a fait souffrir, mais pas le style. Direct. Poignant. C'est ce style que j'aime lire. Et j'aurais aimé le livre précédent s'il avait été écrit comme ça. Pour ma sœur, c'était le contraire. Et dans le fond, les personnes dont parle Edouard Louis, ce sont celles que l'on retrouve dans France, récit d'une enfance. Ces habitants d'un petit village, qui se méfient de ceux qui viennent d'ailleurs et... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 21:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 octobre 2017

France, récit d'une enfance (Zahia Rahmani)

C'est sur le site de l'université de Yale que j'ai trouvé ce titre, dans la liste des lectures recommandées aux nouveaux étudiants. Ce sont les presses universitaires de Yale qui ont publié la traduction en anglais l'an dernier. Dans cette liste de lecture figure aussi Patrick Modiano. En si bonne compagnie, j'étais sûre d'adorer le livre de Zahia Rahmani. Et bien, ce n'était pas aussi facile que je le pensais. J'ai pu l'emprunter en français. Ma sœur l'a lu avant moi. Elle m'a dit que c'était bien. Et moi je me dis que j'aurais dû... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 19:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 octobre 2017

We Were Eight Years in Power: An American Tragedy (Ta-Nehisi Coates)

J'ai cru à tort que ces huit ans désignaient la présidence de Barack Obama. Il s'agit en fait d'une citation d'un parlementaire noir de Caroline du Sud se lamentant de la courte durée de la Reconstruction : We were eight years in power. We had built schoolhouses, established charitable institutions, built and maintained the penitentiary system, provided for the education of the deaf and dumb . . . rebuilt the bridges and reestablished the ferries. In short, we had reconstructed the state and placed it on the road to prosperity.... [Lire la suite]
03 octobre 2017

Malentendus (Bertrand Leclair)

Je ne lis pas assez en français. J'ai lu cinq livres l'an dernier, j'en suis à six cette année : c'est loin d'être suffisant. J'attends mon Amélie Nothomb annuel et le(s) prochain(s) Modiano avec impatience. Lorsque j'ai vu le billet de Keisha sur Malentendus, le sujet m'a intéressée tout de suite. J'ai toujours voulu apprendre la langue des signes. Enfin surtout depuis la fin des années 80. Je venais de retourner en région parisienne et je voyais souvent de jeunes sourds dans la salle des correspondances de Châtelet-Les... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 09:23 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
07 septembre 2017

New People (Danzy Senna)

Euh... C'était ma réaction à la lecture de ce livre. Euh... C'était ma réaction en refermant ce livre. Et puis je me suis dit qu'il fallait essayer de creuser un peu. New People est un roman vraiment bizarre. Enfin, c'est le comportement de son héroïne, Maria, qui est bizarre. Son sujet de thèse est bizarre (et franchement malsain). Maria est fiancée à Khalil. Ils vont se marier. Maria tente en même temps de terminer sa thèse. Khalil est en train de monter sa société avec son meilleur ami. Khalil et Maria participent au... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 23:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 septembre 2017

The Hate U Give (Angie Thomas)

Le premier roman d'Angie Thomas est destiné aux jeunes adultes, mais comme son sujet m'intéressait, je n'ai pas hésité. Et c'est une bonne chose. Starr est une lycéenne de 16 ans partagée entre deux mondes : celui de son quartier sensible Garden Heights, infesté par la drogue et les gangs, et celui de son école privée (où elle est, avec son demi-frère, une des rares élèves noirs). Son père, ancien membre de gang, tient le (seul ?) magasin du quartier qu'il refuse de quitter (car il veut aider) malgré les demandes... [Lire la suite]
31 août 2017

Sing, Unburied, Sing (Jesmyn Ward)

Je voyais un tas d'articles annonçant le prochain livre de Jesmyn Ward. Quand j'ai vu que NetGalley le proposait, je me suis précipitée pour découvrir cette auteure dont je n'avais encore rien lu. En plus, j'étais sûre que l'histoire me plairait : un couple mixte dans le Sud des États-Unis, des enfants métis et un road trip. Tout pour me plaire. Mississippi de nos jours. Jojo, 13 ans, vit avec ses grand-parents, sa petite sœur Kayla et de temps en temps, sa mère Leonie. Son père, Michael est en prison pour trafic de drogue.... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 20:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 août 2017

Ants Among Elephants (Sujatha Gidla)

J'ai vu ce titre dans le magazine O. J'ai été attirée par le résumé : une Indienne appartenant à la caste des Intouchables raconte son expérience et celle de sa famille. Bien sûr, j'avais entendu parler du système de castes en Inde, mais mes connaissances étaient superficielles. Je ne m'attendais pas à découvrir un système aussi écrasant et à ce point discriminatoire. Et à la lecture du livre, je me suis rendu compte que je ne connaissais rien de l'Inde et de son histoire (qui ne se résume pas au Taj Mahal et à Gandhi). ... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 13:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 août 2017

The Underground Railroad (Colson Whitehead)

Cora et Caesar s'enfuient de la plantation de Géorgie où ils sont esclaves. Ils utilisent pour cela l'underground railroad, ce réseau clandestin de bénévoles (qui dans le roman de Colson Whitehead est décrit comme un véritable réseau ferré souterrain) qui aide les esclaves à s'enfuir vers le Nord et utilise la terminologie du rail comme langage codé. Ils s'installent dans un premier temps en Caroline du Sud qui est un État progressiste selon le chef de gare qui les accueille à leur première étape. Après quelques passages décrivant... [Lire la suite]