16 octobre 2019

The Water Dancer (Ta-Nehisi Coates)

Encore un livre qui me faisait peur. J'aimais bien la couverture, le titre (moi, dès que ça évoque la danse...) et l'auteur (même si ce qu'il écrit me passe parfois par-dessus la tête). J'étais curieuse de découvrir le premier roman de Ta-Nehisi Coates. Et puis, dans les critiques à son sujet, j'ai vu les termes magic realism et fantasy, et j'ai été prise d'un doute. J'annule ma réservation à la bibliothèque ou j'essaie quand même ? J'essaie quand même. Mais dès le début, je sens que ce n'est pas pour moi. Quelques phrases... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 19:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 août 2019

The Travelers (Regina Porter)

  J'avais confondu ce titre avec Travelers de Helon Habila sorti le même jour. Je ne comprenais pas pourquoi le résumé ne correspondait pas à celui dont je me souvenais. En plus, la couverture ne me disait rien du tout. C'est dans un article posté par The Autist Reading sur Facebook que j'ai vu la couverture britannique qui est franchement plus belle. Finalement, j'aurais lu The Travelers avant Travelers (que je viens d'emprunter à la bibliothèque). Mais j'ai failli arrêter ma lecture dès le début et le fait que je lise sur... [Lire la suite]
29 juillet 2019

A Different Drummer (William Melvin Kelley)

William Melvin Kelley est un romancier américain, décédé il y a un peu plus de deux ans. Son premier roman A Different Drummer a été publié en 1962 et réédité en 1990 quand on s'est souvenu de son auteur. Ce dernier a été redécouvert après sa mort semble-t-il. J'ai lu la première réédition dotée du même genre de préface que l'on trouve au début de chaque roman d'auteurs noirs oubliés, puis réédités, à savoir un essai dont l'auteur tente de définir ce qu'est un roman noir. J'ai l'impression d'avoir déjà lu cette préface un millier de... [Lire la suite]
28 mars 2019

The Atlas of Reds and Blues (Devi S. Laskar)

Je suis Jean Kwok sur Facebook et j'ai vu qu'elle serait aux États-Unis pour animer une conférence « Let’s Talk About Race, Baby: Let’s Talk About You and Me ». Je décide de vérifier la liste des participants et parmi eux, je vois Devi S. Laskar et je m'aperçois qu'elle a écrit un livre dont je vois la couverture depuis le début de l'année, mais qui ne me tentait pas plus que ça. « Par chance », il était disponible à la bibliothèque. Je l'emprunte tout de suite. Et je commence à le lire. Le moins qu'on puisse... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 16:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 février 2019

Heavy: An American Memoir (Kiese Laymon)

Brutal ! Vraiment ! Il faut s'accrocher pour lire Heavy de Kiese Laymon. Il ne nous épargne rien car rien ne lui a été épargné que ce soit de son fait, ou de celui d'autres : violence, maltraitance, abus sexuel, obésité, anorexie, jeu pathologique. Et pour un homme noir dans le Mississippi ou aux États-Unis tout court, il doit surmonter bien des obstacles pour réussir, ou même s'en sortir. Ce livre s'adresse à sa mère : professeure brillante, exigeante, à cheval sur la grammaire et la syntaxe, dépendante au jeu,... [Lire la suite]
25 novembre 2017

Where the Line Bleeds (Jesmyn Ward)

Je n'avais pas été totalement fan de Sing, Unburied, Sing mais j'étais décidée à lire un autre roman de Jesmyn Ward. J'ai vu ce titre sur NetGalley (déjà publié en 2006, une réédition est prévue pour janvier 2018) et comme ça parlait de jumeaux, je me suis laissée tenter. Mais j'étais prête à m'énerver si l'histoire était trop stéréotypée (#pourquoijeneveuxpaslireTheIdenticalsmêmesilauteureaunfrèrejumeau), on ne touche pas aux jumeaux. Remarque non. Je peux faire des concessions puisqu'il s'agit de frères et non de sœurs. Je ne... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 08:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 novembre 2017

Going to School in Black and White: A dual memoir of desegregation (Cindy Waszak Geary and LaHoma Smith Romocki)

 1970. La ville de Durham, en Caroline du Nord, se décide enfin à mettre en application la déségrégation dans les écoles. De nos jours. Deux femmes, une Noire et une Blanche, se rendent compte qu'elles sont allées (à deux ou trois années d'intervalle) dans le même lycée de Durham dans le cadre de la déségrégation et décident de comparer leurs expériences de cette période. Elles racontent également leur vie en dehors de l'école (dans leur quartier et leur église) et l'après-lycée quand elles vont à l'université. Nous avons donc... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 20:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 août 2017

The Underground Railroad (Colson Whitehead)

Cora et Caesar s'enfuient de la plantation de Géorgie où ils sont esclaves. Ils utilisent pour cela l'underground railroad, ce réseau clandestin de bénévoles (qui dans le roman de Colson Whitehead est décrit comme un véritable réseau ferré souterrain) qui aide les esclaves à s'enfuir vers le Nord et utilise la terminologie du rail comme langage codé. Ils s'installent dans un premier temps en Caroline du Sud qui est un État progressiste selon le chef de gare qui les accueille à leur première étape. Après quelques passages décrivant... [Lire la suite]
27 février 2017

The Autobiography of Miss Jane Pittman (Ernest J. Gaines)

Le roman est découpé en plusieurs époques réparties sur quatre livres : The War Years, Reconstruction, The Plantation et The Quarters. En 1962, un instituteur recueille les souvenirs d'une centenaire, Jane Pittman (et de son entourage). Il doit insister longtemps avant qu'elle ne se décide à lui raconter sa vie. Lorsque le roman débute, Jane (qui s'appelle encore Ticey) est encore enfant ; elle est orpheline, « esclave de maison » et s'occupe des enfants de ses maîtres. C'est une forte tête qui est apparemment... [Lire la suite]
Posté par Jackie Brown à 20:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 février 2017

Writing to Save a Life: The Louis Till File (John Edgar Wideman)

C'est peu dire que j'ai souffert, que j'ai peiné pour lire ce livre. J'avais déjà tenté il y a quelques années le livre le plus connu de John Edgar Wideman, Philadelphia Fire, mais je crois que je n'avais pas dépassé les dix premières pages. C'était insupportable. Celui-ci l'était peut-être un peu moins puisque je l'ai terminé. Mais c'était dur. J'ai lu ses 193 pages en six jours. J'ai bien traîné. J'étais intéressée par le sujet : John Wideman "enquête" sur la mort de Louis Till, père d'Emmett Till, pendu 10 ans avant... [Lire la suite]