blue

Tous les chapitres ont un titre sauf le premier.

Mai 1979. Kevin Pace a 24 ans. Il partage un appartement avec Richard, 24 ans lui aussi. Ils sont en troisième année de graduate studies à l'université de Pennsylvanie. Kevin peint et Richard écrit son mémoire sur Beowulf. Ils partent tous les deux au Salvador à la recherche du frère aîné de Richard. Ces chapitres s'intitulent 1979.

30 ans plus tard et parfois avant. Kevin Pace vit en Nouvelle-Angleterre avec sa femme Linda et ses deux enfants, April et Will. Kevin peint et il est toujours ami avec Richard qui est professeur. Kevin peint un tableau de différentes nuances de bleu, sur une toile de 3,65 m de haut et 6,50 m de largeur, que personne n'a le droit de voir. Il fait promettre à Richard de détruire le tableau si jamais il lui arrivait quelque chose. Ces chapitres s'intitulent House.

Il y a 10 ans. Kevin Pace est à Paris avec sa femme pour fêter leurs 20 ans de mariage. Kevin rencontre une Française, Victoire, jeune aquarelliste de 22 ans, et décide de prolonger son séjour (sans son épouse) pour avoir une aventure avec elle. Ces chapitres s'intitulent Paris.

Nous avons droit à trois histoires dans un même roman. J'ai eu du mal avec 1979 (les jeunes Américains qui partent à l'aventure au Salvador à la veille de la chute de Somoza) et surtout avec Paris (le français bancal y est pour quelque chose et je me méfiais du côté démon de midi à Paris avec la jeune Française). Mais au fil des pages, je m'y suis "habituée" et je les ai finalement trouvé (presque) aussi réussies que la partie House. Toutes les parties se rejoignent à la fin (les quatre derniers chapitres s'intitulent House). Même si on retrouve l'humour de Percival Everett, il se montre plus attendrissant et touchant dans ce roman.

Encore un livre superbe (j'ai de la chance) que je recommande.

Kevin Pace is working on a painting that he won’t allow anyone to see: not his children; not his best friend, Richard; not even his wife, Linda. The painting is a canvas of twelve feet by twenty-one feet (and three inches) that is covered entirely in shades of blue. It may be his masterpiece or it may not; he doesn’t know or, more accurately, doesn’t care.

What Kevin does care about are the events of the past. Ten years ago he had an affair with a young watercolorist in Paris. Kevin relates this event with a dispassionate air, even a bit of puzzlement. It’s not clear to him why he had the affair, but he can’t let it go. In the more distant past of the late seventies, Kevin and Richard traveled to El Salvador on the verge of war to retrieve Richard’s drug-dealing brother, who had gone missing without explanation. As the events of the past intersect with the present, Kevin struggles to justify the sacrifices he’s made for his art and the secrets he’s kept from his wife.