Sous la grêle osée

21 juillet 2014

Merci Astérix !

Les instructions du projet nous disent bien de ne pas traduire mot à mot. C'est bien, il ne faut pas hésiter à répéter les évidences.

Mais quand je tombe sur ça :

Informations supplémentaires : Vous pouvez mettre à jour les dates de début et de fin pour la personne dans la page précédente Mettre à jour le bon de travail en sélectionnant le lien correspondant en haut de la page. Vous pouvez y mettre en quinconce les heures de début et de fin aussi en ajoutant une rangée nouvelle personne et en précisant les heures de début et fin en quinconce.

Je me dis qu'il aurait aussi fallu indiquer que le texte français devait vouloir dire quelque chose. Autant que faire se peut...

Et après, on va me demander pourquoi je ne veux pas relire.

L'excellent Termium nous précise que stagger (c'est ce mot que notre brave traducteur a tenté de... traduire) se traduit par mettre en quinconce dans le domaine (en plus, on nous donne le domaine) Joints et assemblages (Construction).

Posté par Jackie Brown à 21:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 juillet 2014

Willkommen (Joel Grey)

J'ai vu ce film longtemps après sa sortie. Je ne savais pas du tout de quoi il s'agissait, c'était uniquement pour Joel Grey. J'avais adoré le film. Je l'ai revu une deuxième fois, mais je ne savais plus pourquoi il m'avait tant plu. Et j'ai lu The Berlin Stories de Christopher Isherwood et je n'ai pas vu le rapport avec Cabaret. Mais je frémis toujours en entendant Joel Grey chanter Willkommen.

Alan Cumming n'est pas mal dans son genre non plus.

http://www.youtube.com/watch?v=ysf3GW-PASA 

Posté par Jackie Brown à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juillet 2014

The Cuckoo's Calling (Robert Galbraith)

cuckoo

Je lis cinq ou six romans policiers chaque année, et je voulais absolument lire celui-ci. Cette fois-ci, c'est le nom de l'auteur qui m'avait intriguée. Je me souvenais d'un Galbraith du temps de mes cours de civilisation américaine. John Kenneth de son prénom. J.K. ? Ca me rappelle quelqu'un. Evidemment, l'auteur n'est pas cet économiste qui nous avait gratifiés de The Affluent Society, mais de J.K. Rowling qui s'essayait ici au roman policier. J'ai attendu ce livre tellement longtemps à la bibliothèque que ce n'est plus un scoop. Mais tout de même, j'ai été impressionnée qu'elle choisisse un pseudonyme pour commencer une carrière dans un nouveau genre. En tout cas, elle n'avait pas besoin d'avoir peur : son roman est excellent, très bien écrit. J'ai trouvé l'auteure vraiment méticuleuse. L'histoire se tient bien, les personnages sont assez recherchés et l'intrigue, solide.

Cormoran Strike. N'est-ce pas un nom parfait pour un détective ? Un peu trop parfait, peut-être. Et moi qui associe les détectives avec Los Angeles, Chicago et, à la rigueur, New York, ça m’a fait bizarre de lire une histoire qui se déroule à Londres. Mais finalement, ça ajoute un charme supplémentaire à l’histoire. Avec les pubs et les tasses de thé. Si on ajoute une secrétaire parfaite et beaucoup d’humour (j’ai bien ri), on obtient un roman vraiment superbe. Mon seul reproche : à force d’être développés, certains personnages tournent à la caricature.

Le second roman de la série est déjà sorti. Je le lirai très bientôt (à moins qu’il y ait encore une liste d’attente à la bibliothèque).

 

After losing his leg to a land mine in Afghanistan, Cormoran Strike is barely scraping by as a private investigator. Strike is down to one client, and creditors are calling. He has also just broken up with his longtime girlfriend and is living in his office.

Then John Bristow walks through his door with an amazing story: His sister, the legendary supermodel Lula Landry, known to her friends as the Cuckoo, famously fell to her death a few months earlier. The police ruled it a suicide, but John refuses to believe that. The case plunges Strike into the world of multimillionaire beauties, rock-star boyfriends, and desperate designers, and it introduces him to every variety of pleasure, enticement, seduction, and delusion known to man.

Quelques extraits (désolée, la qualité n'est pas terrible) :

cuckoo 1   cuckoo 2

Posté par Jackie Brown à 22:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 juillet 2014

Un air de rentrée

Ce matin à Walmart, j'arrive devant ça.

IMG_2291

Je me souviens que nous recevions la liste des fournitures le jour de la rentrée et le soir, c'était branle-bas de combat pour aller au supermarché les acheter. Apparemment, on en avait besoin pour le lendemain... Nous allions au Saveco de la Porte d'Italie. Et ce qu'on ne trouvait pas, il fallait attendre le week-end pour aller l'acheter à l'Euromarché d'Athis-Mons. Ici, on trouve la liste des fournitures par école à l'entrée des supermarchés (ou des magasins de fournitures de bureau). (C'est pratique quand tu veux offrir un sac à dos et ajouter quelques fournitures dedans pour un back to school backpack drive par exemple.) En fait, les listes sont disponibles sur les sites des écoles et un employé se charge de les imprimer.

La liste pour une maternelle, enfin pour la classe kindergarten. Il n'y a pas trois ans de maternelle comme en France. L'école gratuite va du kindergarten au 12th grade (notre terminale) aux Etats-Unis : K-12 pour faire court. 

Kindergarten 

Je me demande ce qu'ils font avec des écouteurs.

On n'oublie pas de faire de la pub au verso.

 

Pub

Une autre liste pour le 4th grade :

Liste 4th grade

Notez que la traduction en espagnol s'arrête au titre. Et on n'oublie pas la pub non plus. 

Pub 2

Le programme Box Tops for Education permet aux parents de soutenir l'école de leurs enfants. 10 cents sont reversés à l'école par coupon renvoyé. Le fonctionnement est expliqué sur le site http://www.boxtops4education.com/how-box-tops-works. On peut aussi vérifier combien l'école a reçu.

Le site teacherlists.com permet de poster la liste en ligne. Je ne sais pas si le professeur est obligé d'utiliser les marques qui sponsorisent.

teacherlists

Mais elles sont indiquées au bas de la liste.

marques

C'est la période où je dois faire attention au supermarché car j'aime beaucoup les fournitures. Comment ne pas craquer devant ça ?

IMG_2292

  IMG_2293

Ou plutôt devant ça. Ce n'est pas de la fourniture scolaire à proprement parler, mais les lunchboxes et les gourdes sont bien mimi.  

IMG_2295   IMG_2294

Posté par Jackie Brown à 11:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juillet 2014

1000e message

Et à cette occasion, une petite devinette. Qui est-ce ?

Devinette

Réponse demain à l'aube (pour moi).

Edit 14 juillet (pas à l'aube finalement) : Canalblog ne s'est pas montré coopératif hier, mais tant pis, je donne la réponse quand même. Il s'agi(rai)t de Jane Austen, d'après une aquarelle pas ressemblante du tout peinte par sa sœur en 1810.

http://www.independent.co.uk/arts-entertainment/books/news/jane-austen-waxwork-based-on-hideous-portrait-of-author-unveiled-in-bath-9597561.html

Posté par Jackie Brown à 08:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


11 juillet 2014

Des heures hindoues (Etienne Daho)

Etienne Daho, c'est plutôt ma sœur qui aime, mais ça ne me gêne pas du tout de l'écouter. Mon album préféré : La Notte, La Notte. Ma chanson préférée, elle, n'est pas sur cet album. J'aime beaucoup les chansons pop de ses débuts, mais celle qui me parle plus que les autres, c'est Des heures hindoues, de l'album Pour nos vies martiennes.

Posté par Jackie Brown à 08:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juillet 2014

A Sky Full Of Stars (Coldplay)

L'aventure des Bleus, notre aventure, se termine aujourd'hui en Coupe du Monde. Pas de regrets (ou si peu)... Mais tout de même, une défaite contre l'Allemagne n'est pas une fatalité. Alors, pour se rappeler les bons moments, cette chanson que TF1 passait (passe ?) pratiquement en boucle. 

Et bravo à Valbuena qui a été le meilleur Bleu au cours de la compétition.

Posté par Jackie Brown à 16:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 juillet 2014

Grands gardiens

J'ai fait preuve de retenue sur Facebook à propos de la Coupe du Monde et je me suis contentée d'un petit message disant que j'étais déçue pour Ochoa. Après avoir suivi ses exploits en Ligue 1 cette année (et même si Ajaccio est relégué en Ligue 2), j'avais suivi son fabuleux parcours en Coupe du Monde. 

Ochoa 

En revanche, je n'ai pas parlé de ma déception pour Rais (que j'ai découvert à l'occasion du tournoi) et, encore moins, pour Enyeama (le fabuleux gardien de Lille). On risquait de prendre ça pour de l'hypocrisie.

 Rais  vincent-enyeama

Et puis, comme c'est mon blog, je ne vais pas me gêner. De toute façon, la personne concernée ne parle pas français. Après la non-sélection de Nasri, le correspondant anglais de ma sœur a osé poster un message sur Facebook (il y a des gens qui sont moins gênés que moi) pour traiter Didier Deschamps d'idiot et dire que la France se fourvoyait (évidemment, le mot qu'il a employé était beaucoup plus cru). Et il ajoutait qu'il rigolerait bien quand les joueurs de l'équipe de France prendraient le premier avion pour rentrer chez eux. Après deux défaites et un match nul, c'est l'Angleterre qui est rentrée à la maison. Nous, nous sommes en quart de finale. Mais je n'ai pas voulu enfoncer le couteau dans la plaie.

Je retiens cette belle image à la fin du match France-Nigeria.

140701_Mavuba-Enyeama02

http://www.losc.fr/

Edit 2/7/2014. L'Equipe a fait un article à ce sujet aujourd'hui : http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Quel-gardien-vous-a-marque/478952 (malgré la faute dans le titre et dans le lien)

Posté par Jackie Brown à 08:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 juin 2014

Meals and the Artist on Icelandair

Depuis mai 2012, Icelandair offre un vol quotidien entre Denver et Reykjavik. Après ça, facile de continuer sur Paris. Nous avons donc décidé de le tester cette année. (Je vous expliquerai pourquoi j'ai dû revenir à Paris plus tôt que prévu, et surtout si peu de temps après mon dernier voyage en fait.) Au moment de choisir la classe de voyage, nous optons pour la classe affaires, baptisée Saga sur Icelandair. Les billets ne coûtaient qu'une centaine de dollars de plus que la classe Economy Comfort, alors pourquoi se gêner ? Il était de toute façon hors de question de voyager en classe bétail (qui paraît-il est vraiment inconfortable sur Icelandair et où le repas est payant). On va être obligées de manger des patates pendant plus d'un an, mais qu'importe... Le jour du départ, notre voisine nous propose gentiment de nous conduire à l'aéroport. N'est-elle pas adorable ? Nous avons hésité un peu avant d'accepter (nous craignons toujours de déranger). J'ai ensuite annulé le taxi que nous avions commandé. C'est en fait son mari qui conduisait. Ils nous ont déposées devant la porte Icelandair. L'enregistrement a été plutôt rapide. Nous n'avions qu'une valise chacune (nous avions droit à deux) qui n'atteignait pas les 32 kilos autorisés. Nous n'avons pas pu passer au salon de l'aéroport parce qu'il se trouvait dans un autre terminal. C'est malin, tiens ! Le voyage s'est bien passé et nous a paru très court. On nous a fourni un oreiller, un belle couverture (qui ressemblait à une couette) et une trousse de toilettes (qui contenait des produits Blue Lagoon). Avant le repas, nous avons eu droit à un assortiment de fruits à coque chauds (je ne vous raconte pas l'odeur dans la cabine). J'ai demandé à ma sœur de photographier le plateau du dîner du soir (l'avion partait vers 17 h 30). Nous avions le choix entre trois plats principaux.

Ma sœur a pris le steak :

IMG_2097

 J'avais choisi les légumes avec je ne sais plus quoi, mais tout était recouvert de coriandre. J'ai remplacé par le poulet.

IMG_2102

Nous qui nous attendions à manger du renne (il paraît qu'ils en proposent parfois), nous étions un peu déçues. Pas vraiment, en fait.

J'ai oublié de prendre en photo le petit-déjeuner (il y avait encore de la coriandre dans l'omelette). A Keflavik, nous sommes allées au salon Saga où on proposait de la nourriture et des boissons. J'ai de nouveau oublié de photographier le plateau servi sur le vol Reykjavik-Paris.

L'avion du retour partait à 8 h de Paris. (Nous avons passé les deux dernières nuits à l'hôtel.) Nous sommes allées prendre un petit-déjeuner au salon Icare de Roissy. Nous sommes arrivées à 6 h, alors il n'était pas encore ouvert. Une femme de ménage qui arrivait justement nous a indiqué qu'il n'y avait personne avant 6h20. Nous revenons vers 6h30 pour un petit-déjeuner pas terrible en fin de compte. Nous n'avons vu les croissants qu'au moment de sortir. Pas grave, nous en avons eu un riquiqui dans l'avion.

IMG_2159

Le saumon fumé était très bon, le cream cheese, bien meilleur que le Philadelphia. En revanche, les carottes râpées étaient "assaisonnées" avec des baies de genièvre et j'ai eu l'impression de manger des fleurs. La confiture était délicieuse. Je n'en ai jamais mangé d'aussi bonne. Sur le pot étaient indiqués Hindbæer (framboise en danois) et la marque DEN GAMLE FABRIK. J'ai vérifié, on en trouve ici. Pour 8,50 $ le pot. J'ai gardé le pot (au premier plan) qui contenait le muesli parce que je le trouvais très joli.

Depuis Keflavik, nous avons pris le bus pour Reykjavik. Nous nous sommes promenées pendant deux heures dans la ville, avons acheté quelques souvenirs. Il y avait un tas de Français, d'Allemands, d'Américains et d'Italiens. Nous avons vu en tout trois autres noirs : un homme seul, puis une femme et sa fille. De retour à l'aéroport, nous sommes retournées au salon. Et là, le buffet était plus garni. Nous avons donc déjeuné là, et presque tout goûté. Les employées étaient beaucoup plus aimables qu'à Paris. Quant aux bouteilles d'alcool, elles filaient très vite.

Nous étions assises juste à côté du buffet. A un moment, ma sœur qui était en face de moi, ouvre de gros yeux et me dit que la tête du type en train de choisir à manger lui dit quelque chose. Elle cherche une seconde et me dit que c'est Jean Dujardin, et ajoute qu'il avait sursauté et l'avait regardée bizarrement. Je me retourne discrètement et évidemment, je ne vois que son dos. Il repart et je ne l'ai toujours pas vu. Finalement, il est revenu et j'ai constaté qu'il s'agissait bien de lui. Je croyais ma sœur. Après tout, c'est elle la physionomiste de nous deux.

Et dans l'avion (parti avec beaucoup de retard) à destination de Denver, nous avons eu le repas suivant. Nous avons évité les sushis et un autre truc (qui devait certainement avoir de la coriandre dedans). Admirez les couverts. J'avais bien envie de les garder.

L'entrée

IMG_2274

Le plat principal

IMG_2282

Le dessert : du skyr (c'est très bon et il y avait des pubs pour cette spécialité partout dans l'aéroport) avec du réglisse et de la menthe. 

IMG_2288  

A suivre...

Posté par Jackie Brown à 07:44 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 juin 2014

L'agenda (Hélène Montardre)

agenda

 

Après les horreurs du roman précédent, j'ai trouvé un roman pour ados avec un titre prometteur : L'agenda. J'ai bien aimé l'idée même si (comme toujours) le langage utilisé ne fait pas trop ado parfois. Et que dire du titre du dernier chapitre « Pour ceux qui veulent tout savoir ». Ca fait un peu moralisateur et ça a le don de m'agacer. Ton livre fait 123 pages, je ne vais pas m'arrêter à la page 100 ! J'ai déjà vu ce genre d'épilogue dans d'autres livres et je ne suis vraiment pas fan du procédé.

A part ça, l'histoire est plutôt réussie, bien écrite malgré le sujet difficile. Finalement, c'est ce fameux dernier chapitre qui est le plus décevant. Mais je dois dire que j'ai beaucoup apprécié cette lecture.

Jérémie, 12 ans, élève de 5eB au collège Albert-Camus trouve un agenda et tente d'en trouver la (il en est certain) propriétaire. Il ne peut s'empêcher d'en lire le contenu. 

Posté par Jackie Brown à 05:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Fin »